Recherche
Mots clés:
Accueil arrow Actualité arrow Activités arrow Activités au 16 aout 2013
Activités au 16 aout 2013 Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Administrator   
28-08-2013
Un point pendant ce temps où tout –ou presque tout -s’arrête  en France : le fameux 15 aout.
Fêtes laïques et religieuses se bousculent pour lesquelles une bonne proportion de français  ne retiennent que la possibilité de prendre un jour de congé et, espèrent-ils souvent, de faire un de ces fameux ponts … La signification de ce type de jours  si « intéressant »  n’a plus guère d’importance : le ou les jours de congé deviennent objet de mémoire. 
Cela me choque un peu quelque part … J’aurai tendance à proposer –tant une communauté se forge dans la mémoire -un seul jour consacré à notre histoire –ancienne ou récente -  où chacun pourrait trouver sa place et qui essaierait de  réunir dans un passé et un futur largement partagé les fondamentaux de ce qui constitue notre histoire, notre culture et ses valeurs  et si possible notre vision de l’avenir… Utopie : pas si sur ! 
Ce mois d’aout permet –c’est parfois un peu dur- de traiter les dossiers restés en suspend : ce qui est urgent n’est pas forcément le plus important !  
Par exemple,  j’ai repris cet ancien thème du risque (jusqu’où le risque est-il acceptable sur l’autel du progrès ?  … et pourtant chacun sait qu’il n’y a pas progrès sans risque, même s’il me semble qu’une tendance -écologique ?- semble privilégier le non-risque à tout progrès…) Un essai, proposé en pièce jointe,  essaye d’apporter une contribution sur ce thème (cliquer pour consulter le document)
Voilà, une nouvelle fois, « bouclé » ce grand bouleversement occasionné par l’organisation, la correction –et la préparation – de ce mythique baccalauréat. On m’a demandé un petit texte « critique » sur ce monument (plus de 200 ans !)  Je me permets de vous le proposer à la réflexion en pièce jointe : on sent –chacun d’entre nous ou presque – combien ce diplôme dans son processus actuel est devenu anachronique : examen d’ascenseur social, de fin d’études secondaires, d’entrée dans le supérieur, d’entrée dans la vie active …, bien audacieux celui qui défendrait l’une ou l’autre de ces options (cliquer pour consulter le document)
De fait, comme j’essaye de l’expliquer dans la pièce jointe, le bac « la centaine de bacs »ne joue que partiellement ce rôle d’ascenseur social que J.P. Chevènement souhaitait tant. Certes les 80 à 90 % de réussite (redoublants compris) au bac semblent le désigner plus comme un certificat de fin d’études que comme un passeport pour l’avenir. D’où le principe de « la double peine » qui se met en place « tu dois réussir ton bac ET l’examen ou le concours d’entrée dans le supérieur –à moins bien sur –et ils sont nombreux – que ton bac technique ou pro te permette d’intégrer la vie active »
Le livre (de gestion) se vend moins bien ; est-ce conjoncturel ou structurel ? Un peu des deux probablement. Je suis de ceux qui –tout en le regrettant – pense que la lecture des livres de réflexion (par exemple de gestion), de transfert de connaissances sont sous la contrainte d’un trend négatif. 
La concurrence des autres media est vive et la loi du moindre effort pousse à d’autres voies d’acquisition de connaissances, moins exigeantes. 
 La forme du livre peut et doit évoluer : certains pourront le regretter ; c’est sans doute à ce prix que le livre de gestion résistera. 
Le lundi 8 juillet a eu lieu dans les locaux de l’IGS le prix de la meilleure thèse et du meilleur mémoire, en liaison avec le thème de la RSE. Je crois que ce type d’initiative dont le but est, en partie, de faire connaître par des publications « publiques » les travaux de chercheurs, avec la complicité d’Editeurs comme EMS (Editions Management et Sociétés) 
Le lundi 1 juillet, à Caen, a eu lieu la treizième journée (déjà !), réunissant comme d’habitude des Institutionnels (le Maire de Deauville… )des Chercheurs (le Professeur Maffesoli … )et des  Professionnels  . Ce fut l’occasion de débattre d’une prospective relativement peu abordée : celle de la ville de demain. 
Une centaine de personnes –un « noyau dur  » qui nous accompagne depuis tant d’années – ont pu échanger dans une ambiance très conviviale d’un thème qui devient très actuel. 
Bonnes fin d’été à tous 
Luc Boyer

Dernière mise à jour : ( 28-08-2013 )
< Précédent   Suivant >

Copyright 2005-2010 Luc Boyer tous droits réservés
Réalisé avec Mambo, logiciel libre, distribué sous la licence GNU/GPL