Recherche
Mots clés:
Accueil
Activités au 4 janvier 2013
Bien sûr , pour respecter une coutume particulièrement hexagonale (pratiquement , les vœux se déroulent sur une seule journée dans la plupart des autres pays ) , je tiens à ce que “notre” blog présente tous ses souhaits  -travail, santé, famille ...-aux lecteurs de son site, lecteurs qu’il ne connait qu’occasionnellement 
Un trop long silence s’est écoulé depuis notre dernier lien dû en grande partie à une panne  anormalement longue du serveur .
La période de fin d’année permet de faire un point avec des amis (forcer l’occasion) alors que la pression du court terme – le long de l’année - ne nous permet pas toujours de dégager le temps suffisant . 
Dans un pessimisme largement partagé concernant 2013, on trouve toutefois une minorité qui prévoit un redressement économique dès cette année : à l’analyse, j’ai l’impression que ce sont des “experts“ fréquentant plus les cours de la bourse que la rentabilité de l’entreprise (je ne vais pas entamer ici une réflexion sur la valeur des indices boursiers comme indicateur de la vie des entreprises: disons simplement que cela ne concerne pas forcément les mêmes acteurs, ni la même période de référence: la bourse anticipant en général de qu’elle croit être le devenir macro ou microéconomique des résultats des entreprises et se focalisant – ce qui est son rôle – sur la rentabilité des capitaux investis à moyen terme, pour faire court).
Personnellement, de mes nombreux contacts avec les responsables économiques, je dégage malheureusement l’impression que ce serait déjà un petit exploit d’obtenir une croissance (même de 1 %) cette année: ni la confiance,  ni la prise de risque, ni la réduction des dépenses (entre autres)  ne me semble animer la volonté des acteurs. Parmi ces trois facteurs, c’est l’absence de prise de risque – avec sans doute une approbation implicite d’une bonne majorité - qui me semble la plus préjudiciable.  
Ceci sera loin de permettre de stopper la montée du chômage : je ne sens ni une politique keynésienne forte, ni une relance de l’investissement  qui pourrait agir de façon significative sur l’équilibre économique. J’espère que les faits me contrediront...  
L’OCP co-leader mondial (derrière les États-Unis) –OCP pour Office Chérifien des Phosphates - a confié à l’Editeur EMS In Quarto l’édition d’un livre fondamental sur “les Phosphates“, matière première aujourd’hui encore incontournable d’abord pour les industries des engrais mais aussi pour bien d’autres applications à plus forte valeur ajoutée  ... et moins polluantes. J’en suis , avec une certaine fierté, le conseiller éditorial. J’ai bien l’intention de me mobiliser pleinement pour apporter marginalement ma contribution à cette belle aventure.
J’aime beaucoup le Maroc où j’ai eu l’occasion de  vivre et où je retourne régulièrement. Bien sur, au retour de chacun de mes séjours, il m’est régulièrement posé la question de savoir si la stabilité de ce pays, dans un contexte si particulier de grande liberté sauf à aborder tel ou tel sujet (mais c’est le cas de la grande majorité des pays démocratiques qui ont toujours des sujets qu’il n’est pas convenable de développer), était garantie. J’aurai tendance à croire au maintien de cette stabilité dans la mesure où les classes moyennes se développent et toujours dans la mesure où le glissement de la population rurale vers la ville ne s’accélère pas. Cela semble être le cas ...  
Journée intéressante (avec le Président des Champagne Taittinger) sur le thème de l’engagement, thème sur lequel j’ai eu l’occasion d’écrire; l’engagement en milieu incertain (ce ne sont pas les militaires qui me contrediront) demande le vrai courage tant il est porteur de risques . 
Je me suis commis d’un petit texte, sans grande  prétention,  sur l’engagement, texte qu’un journal m’avait demandé (on pourra le consulter dans les publications); dans ce même contexte (texte écrit sur “commande “ ) je vous propose une réflexion (toujours consultable dans la rubrique “publications “)  sur l’engagement des salariés que je me suis permis d’appeler de façon un peu provocatrice “une fausse bonne idée “ .
Je participe assidument aux travaux de “l’Institut international de l’Audit social “ (dont j’étais partie prenante dés l’origine) que préside mon incontournable ami, J.M.Peretti : tout est bien si ce n’est que quand on est entre amis,  en relatif petit nombre (sauf pour les congrès), on n’éprouve pas forcément le besoin de faire le minimum de prosélytisme, pourtant bien nécessaire. On trouvera, en marge du texte, la couverture du livre “Encyclopédie de l’Audit du Social... “ paru chez EMS , écrite par de nombreuses mains dont celles de votre serviteur.  
La fabrication d’un livre – même à deux mains – est toujours (y compris pour moi, qui en ai pourtant écrit une trentaine ... ) une aventure, une lourde aventure.  Dans une quinzaine de jours sortira mon dernier livre (écrit avec mon très ancien ami et complice Noël Equilbey, dont on connait encore plus sa fille “Laurence “ - chef d’orchestre - et  son chœur , Accentus, un des plus célèbres du monde ... ) sur la rétrospective et la prospective de l’ Organisation (on pourra voir ... la couverture en marge du texte).
Un texte sur “Prospective et Marketing “ est disponible dans “Publications” ; il est un peu long puisqu’il fait une cinquantaine de pages , il pourra rendre service (?) à certains lecteurs.
Appel (aimable ) du Ministère: compte tenu de mon âge (grand âge , bien sûr! ) , il m’est gentiment demandé de ne plus prendre en direction – tout seul – des doctorants (à deux bien sûr ! ) à partir de maintenant (le risque serait sans doute trop grand! ). Cela me rappelle la thèse (dans une autre discipline que la gestion) que mon frère soutint après 30 ou 40 ans de recherches (plusieurs milliers de pages )... et qui lui permit d’enterrer plusieurs de ses directeurs de thèse! Le Président de son jury étant évidemment un des ses “vieux “ anciens étudiants !   
Si vous le voulez bien , nous nous retrouverons assez vite pour essayer de partager ; à nouveau, quelques impressions , quelques textes ou quelques expériences.      

Dernière mise à jour : ( 10-01-2013 )
Activités au 21 Novembre 2012
- La Société Cairn (que dirige à Liège –Belgique– notre ami Marc Minon) continue sa progression. Depuis sa création, nous avons voulu être un de ses partenaires, elle qui développe ses activités dans la distribution électronique de bouquets de supports virtuels d’information et de communication. Ses méthodes de travail ont beaucoup évolué, permettant au chercheur ou tout simplement au lecteur potentiel de sélectionner tout ou partie (même une page ! ) d’une communication ou information. La commercialisation d’informations virtuelles, peut-être plus longue à se mettre en place qu’on aurait pu le penser, s’accélère. Nous constatons –c’est sans doute un peu banal- que la technologie est souvent (de plus en plus ? ) en avance sur la capacité d’adaptation individuelle ou collective : un effort de pédagogie reste à faire. 
- Réunion du bureau de l’IAS  (Institut international des Auditeurs sociaux). L’utilité de L’IAS (fondé, il y a 50 ans par Raymond Vatier- dont j’ai été le compagnon de route ! ) n’est pas à démontrer ? Dans la mouvance de Jacques Delors, il s’agissait de se doter d’une Institution (et de membres dotés d’une bonne expertise) chargée d ‘auditer, de mesurer –autant que faire se peut– la dimension sociale d’une Organisation. Certains -dont je suis– peuvent regretter qu’après tant d’années, son importance, sa place soit restée relativement aussi faible. 
- A l’invitation de l’USEK (et naturellement de son Directeur, notre ami Nehme Azoury), nous avons participé aux rencontres internationales de Beyrouth: j’ai été frappé par la qualité des débats, le nombre des participants ... et aussi par la relative faible représentation (par rapport aux années précédentes) des pays européens, de la France notamment. 
- Petite “escapade “ pour le premier novembre notamment en Croatie (que je ne connaissais pas) et en Grèce. Pour ce dernier pays (j’ai une grande sensibilité pour la Grèce, sans doute parce que mes études classiques à la considérer un peu comme le berceau de notre civilisation: quand j’avais 16 ans , étudier les mathématiques -les sciences exactes- ET le grec était “normal et souhaitable “: ce modèle de formation a pratiquement disparu... ). Quelle tristesse de voir ce magnifique pays sombrer dans la pauvreté, amortie ici ou là par le tourisme (qui arrive en certaines régions à représenter 25 % de l’activité économique ... comme dans certains PVD ! ) La Croatie m’a surpris par sa beauté, ses sites incomparables (aller à Dubrovnik : on a fort peu de chances d’être déçu ! ), bien sûr si on fait abstraction de la pauvreté ...
- Quel temps mobilisé pour l’obtention d’un visa (en l’occurrence pour la République démocratique du Congo) , même en se faisant aider... ! Mais j’ai compris que c’était au moins aussi contraignant pour la l’obtention d’un Visa français  ...
- Je joins (beaucoup d’entre vous ont surement déjà ces statistiques ) les montants –malheureusement publiés avec décalage – des sommes dépensées par les annonceurs (source : UDA). Cliquer ici pour accéder au document.
-Je pensais avoir une fin d’année calme , mais deux contrats (Congo et Maroc ) vont perturber ( ! ) les prochaines semaines ...
Dernière mise à jour : ( 21-11-2012 )
Activités au 28 octobre 2012
-  Animation à l’IUT d’Alençon d’une journée, à l’invitation d’un jeune collègue, sur le thème de la Prospective des Métiers de la Santé, devant un amphi plein à craquer. Ce thème de l’évolution des métiers de santé devrait mobiliser les chercheurs dans les toutes prochaines années: l’évolution des technologies mobilisées étant, comme c’est presque toujours le cas, un facteur d’accélération déterminant. Ces manifestations en province ont quelque chose de plus motivant qu’à Paris: sans doute le public est-il moins blasé ou les participants prennent-ils encore le temps de réfléchir en groupe? C’est une grande satisfaction de constater, après tant d’années de travail avec au départ si peu de chercheurs, que la Prospective est maintenant très souvent présente dans les colloques... et pourtant, la pression du court-terme a rarement été aussi forte. Je me souviens d’une de mes premières réflexions: plus la prévision devient difficile, plus la prospective devient légitime...
- Pré soutenance à Dauphine: ces doctorants ont plus de difficultés à trouver des jurés disponibles; certes c’est un acte “gratuit” mais qui s’intègre normalement dans la responsabilité d’un Directeur de Recherche; l’occasion, aussi, de retrouver des collègues qu’on a parfois perdu un peu de vue. 
- Coup de téléphone (sympathique et aimable ) du Ministère qui me rappelle ... mon âge ! Oui, bien sûr , Monsieur le Ministre,  je vais essayer de ne plus prendre -à partir de maintenant- d’encadrement “seul “ de doctorant: on ne sait jamais si je devais continuer ma mission dans l’au delà! (cela me rappelle le Doctorat –en Histoire, avec des modalités très différentes du Doctorat de Gestion – de mon frère qu’il soutint après ...20 ou 30 ans de travail, après avoir vu disparaître plusieurs de ses Directeurs de Thèse! )  
- Petite manifestation d’un ami auteur (Eric Froment) autour de la sortie de son livre (dans une collection que j’anime) : les Clés du Renouveau; le plaisir aussi de retrouver des connaissances un peu perdues de vue comme Christian Blanc, surnommé  ” l’homme des missions impossibles” ...(J’apprécie particulièrement le cursus et le courage de Christian Blanc).  
- Comme tous les ans, co-animation d’un séminaire sur la Communication, dans le cadre de l’Executive MBA de l’EM Normandie: les stagiaires sont de grande qualité et l’animation est intéressante.
- Une (jeune) collègue me demande tous les ans d’animer à l’Université de Nantes auprès d’un public de masters 2 un court séminaire sur la Prospective des Métiers: comme à Alençon , un public nombreux et attentif ce qui est motivant pour l’animateur.
- Rédaction d’un papier sur Prospective et Marketing  pour des Publications: on pourra le consulter ici 
- Animation d’un groupe de cadres sur le thème de “l’engagement des salariés en période de crise“ (on trouvera une courte note dans  la rubrique Recherche).
- Intervention dans le cadre d’un MBA sur le thème de l’Innovation pour laquelle j’ai rédigé un papier de synthèse, mis dans la rubrique Publications/ Etudes
Dernière mise à jour : ( 28-10-2012 )
Activités au 26 septembre 2012
- Comme tous les ans à la même époque me voila à nouveau à Pau pour accompagner la rentrée de l’ESC : ce contact avec toute une promotion qui rentre –à Bac + 2 ou Bac + 3 –est exigeant mais les échanges enrichissants ; dans ma présentation, je reprends le thème sur lequel j’ai sans doute le plus travaillé depuis un an c’est à dire “rétrospective et prospective du management“.
- De ce travail, avec mon très ancien ami et compagnon de route Noël Equilbey, nous venons de boucler et d’envoyer à l’éditeur (EMS In Quarto)  un ouvrage qui devrait sortir au mois de janvier; un livre de ce type demande plus d’un an de travail, certes pas à temps complet ;  en voici la trame: 
“Cet ouvrage , en continuité de ceux –nombreux – écrits par les auteurs depuis quelques dizaines d’années, est le fruit de recherches et d’interventions terrain internationales. Après avoir tiré les leçons de l’histoire, les auteurs analysent la rupture que nous vivons dans l’évolution du Management. L’origine en est multiple: nous citerons la mondialisation qui s’accompagne d’un renouveau de l’attrait régional, le temps long remplacé par le temps court, l’explosion du nombre d’acteurs, les déconstruction des modèles anciens avec la montée en puissance de nouveaux objectifs, même si les problèmes restent permanents. Des questions difficiles se posent comme la nécessité pour les Organisations et les Responsables de disposer d’un temps suffisant dans un climat de confiance ou de bienveillance. Un frein sérieux existe dans l’exigence de sécurité qui va jusqu’à paralyser parfois l’innovation, comme l’excès du principe de précaution. Il est à remarquer que ces préoccupations sont surtout celles des pays développés, bien loin des besoins et focalisations de la grande majorité des peuples des PVD. Enfin, les auteurs essayent de repérer les tendances ou les futurs possibles, s’efforçant de faire le lien –ou de repérer les ruptures-entre passé et futur. Même si l’on peut parler parfois d’une mondialisation des problèmes, on continue à assister beaucoup plus à une focalisation des préoccupations, deux dimensions principales conditionnant le changement: la culture (y compris le fait religieux) et la maîtrise des technologies (à remarquer combien l’apprentissage de ces technologies est devenu beaucoup plus rapide), auxquelles il y a lieu d’ajouter les phénomènes démographiques dont nous savons qu’ils peuvent –maintenant– évoluer très vite. “
- La vente des livres de gestion (la vente des livres en général) n’est pas en expansion. Sont-ce les conséquences du choc numérique ou de la concurrence des autres médias ou une certaine tendance qu’on retrouve un peu partout d’aller directement à l’abstract pour la critique sans faire l’effort de lire le texte lui-même ? Chez EMS In Quarto, nous nous battons un peu sur tous les fronts, avec un certain succès: le numérique qui accompagne pratiquement systématiquement le livre papier, les collections, l’engagement de l’auteur, la promotion avec un très important groupware ... Ce qui est un peu curieux, c’est que cette relative stagnation des habitudes de lecture s’accompagne d’une offre soutenue de livres nouveaux de la part d’auteurs provenant de divers horizons. 
- Court séjour en Corse où j’ai quelques amis: belle, étrange et chaleureuse (généreuse) région si fermée et si ouverte: contrée  idéale pour le tourisme où des possibilités de développement restent très fortes. 
- Quelques entretiens avec des journalistes: le thème de la place de la gentillesse sur lequel j’ai écrit (pas si facile à cerner) dans les Organisations revient souvent. 
- J’ai la responsabilité d’organiser et partiellement animer deux séminaires dans le cadre de l’Executive MBA de l’EM Normandie, l’un qui vient de se dérouler était consacré à l’innovation, au projet; l’autre qui démarre bientôt sera sur la communication. Ce cursus, sous forme de journées groupées, pendant un an suivi d’un voyage dans un pays lointain non seulement soude un groupe mais surtout donne une dimension supplémentaire aux participants. J’ai satisfaction à en être un des animateurs. 
- Est-ce le fait des thèmes que j’aborde dans mes recherches (dont l’axe central reste depuis tant d’années l’Organisation) mais je suis toujours au moins autant sollicité en France ou à l’étranger pour des conférences (cela est très chronophage) ou animation le plus souvent devant un public de cadres ou responsables d’entreprises ? 
- Moi qui ait tant travaillé dans les pays d’Afrique –du nord ou sub saharien- , quelle tristesse de constater le relatif échec de ce fameux printemps arabe ... 
- J’aime beaucoup le Liban où je suis régulièrement invité; espérons que ce difficile équilibre dans un environnement turbulent tiendra solidement.  
- Je suis toujours autant perturbé par le frein à l’innovation que constitue l’hypertrophie du risque et la sanction que subit celui qui échoue. Sommes-nous devenus, à ce point  un pays conservateur? 
- Je mets en consultation sur ce blog un texte ; il concerne justement ce qui ressemble (dans le subconscient plus ou moins collectif ) à l’antagonisme entre risque et innovation  tout au moins dans nos pays “riches “.
Dernière mise à jour : ( 02-10-2012 )
Activités au 23 aout 2012
Quelques semaines passées en petit déplacement et -évidemment - dans le Sud (il faudra quand même que je me décide un jour de passer le mois d’août ailleurs que dans le Sud : un mois plus tôt ou un mois plus tard serait bien préférable...). 
Je suis loin d'avoir fait ce que j'espérais mais tout de même j'ai pu boucler (avec mon complice Noël Equilbey) un ouvrage en préparation depuis près de deux ans "Rétrospective et Prospective de l'Organisation " : un nouveau retour aux sources! Cet ouvrage sortira chez EMS In Quarto , normalement , en tout début 2013.
Je suis rentré à Paris pour repartir aussitôt animer un séminaire d'Executive MBA à Caen (thème général :l'Innovation / le Projet); Ces séminaires -exigeants (les participants sont de belle qualité )- sont toujours intéressants et conduisent , chaque fois, à une certaine remise en cause tant le contexte change d'une année sur l'autre. 
Je me suis commis également d'un texte pour mon ami Patrick Bouvard pour son toujours intéressant RH Info (on trouvera dans la partie publications le texte de cette note). Ce texte m'est venu devant ce déferlement du principe de précaution qui -si nous n'y prenons garde - va asphyxier en partie l'innovation et la prise de risque , indispensable à toute création.
Cette prise de risque , les moines de Tibhirine l'ont accepté comme pour porter témoignage rejoignant ainsi le plus célèbre des Algériens , 15 siécles auparavant : Saint Augustin.
On trouvera un petit texte que j'ai écrit en leur souvenir , en essayant de redonner sa place au concept de métier.
Pourquoi pendant ces trop courtes semaines, ai-je été tant agacé par cette montée en puissance du Principe de Précaution? Principe allant , pour certains jusqu'à proposer d'interdire des essais ou des recherches pourtant si indispensables aux avancées scientifiques (je ne parle pas seulement du gaz de schiste ou des OGM .... )  
Le  changement fait peur : ce n'est certes pas nouveau , mais l'innovation avec la pression de la croissance démographique et celle du pouvoir d'achat est devenue une priorité si ce n'est la priorité. Même si l'on n'est pas obligé de partager toutes les idées de Joseph A. Schumpeter (ce qui est mon cas ) , il a été ,en son temps celui qui a apporté le plus au concept d'innovation. Son "Histoire de l'analyse économique", lourde de 500 pages est un monument dont la visite est nécessaire (10 euros chez Gallimard )
J'ai toujours défendu l'idée que l'Histoire des Organisations était plus le fait de sédimentations successives que de ruptures . Les évolutions que nous constatons chaque jour me semblent beaucoup plus du à des transferts (d'une structure à une autre ) , à des innoventions incrémentales (pour peut-être 90% des cas ) qu'à des innovations de rupture , finalement assez rares.
Je me suis efforcé dans un texte que l'on trouvera en suivant ce lien de décliner les 2 dimensions de "Rétrospective et Prospective " du Management.
Hélas- j'espère me tromper- je ne suis pas optimiste , sur le plan économique en France pour l'automne 2012 . Certes on va s'effforcer de jouer sur les recettes mais pas un mot sur le économies structurelles dont la France a tant besoin et dont aucun gouvernenement -de droite ou de gauche - a osé aborder : superposition , totalement anachronique (à l'époque du numérique, en plus ! ) des communes, communautés de communes , départements , régions... ; administrations plethoriques en nombre voire en effectif entrainant des prélèvements que ni les Entreprises ni les particuliers (dont 50 % payent l'impot ) ne peuvent plus supporter , plombant leur compétitivité ou leur pouvoir d'achat ...
Les solutions existent : elles ont été mises en place dans quelques pays (l'Allemagne, toujours l'Allemagne ... ) avec succès mais le parler franc le courage de court terme sont toujours aux abonnés absents (Mendés France ou Barre s'y sont efforcés avec parfois un succès indéniable) 
Allez , bonne rentrée à tous ...et bon courage
Luc Boyer   
Dernière mise à jour : ( 28-08-2012 )
Activités au 2 Juillet 2012
Passé une journée à faire le point sur la vente des livres de gestion (pour faire simple) : celle-ci est le reflet de l’ambiance ou de l’économie actuelle , c'est-à-dire sensible à la conjoncture ; deux facteurs se conjuguent : d’abord le coup de frein sur les dépenses non indispensables (dont le livre ) et ensuite le déplacement qui commence du livre papier vers les supports électroniques ou d’autres accès à l’information (il est probable que nous assistions sur ce dernier point au démarrage d’une tendance lourde …alors même que la demande d’édition de la part d’auteurs reste très élevée ) La prospective du livre(papier) –livre de gestion en particulier- qui reste très sérieusement à faire n’entraine pas, a priori,  un grand optimisme.

Participé à une soutenance d’HDR d’un ami libanais à l’Université de Lille et toujours ce regret de voir le peu d’effort fourni pour soutenir la francophonie , alors même que la demande est là , impressionnante par bien des aspects . La France perd auprès des étudiants étrangers une partie de son attractivité, en partie à cause de la relative passivité des acteurs français .   

Co-animation d’une conférence (Association ANVIE) sur le Télétravail   : question difficile tant les cotés positifs et négatifs co-existent . Le numérique entraine une mélange croissant entre vie privée et vie professionnelle ...et le télétravail t a toute sa place . Les répercussions sociologiques sont  déjà présentes . 

Long entretien à Paris avec des amis tunisiens avec qui me lient de  longues années de dialogue et de collaboration. Dans ces discussions libres, le respect et la modération sont de mises.Mais comment peut-on appeler “Printemps arabe” ce qui n’est qu’automne et je l’espère tant non annonciateur d’hiver?  
Conférence avec mon excellent ami et complice Noël Equilbey sur “la rétrospective et la prospective du management” : à vrai dire un titre peut-être un peu ambitieux  ? Le lecteur pourra en juger en parcourant le document joint (en 2 parties ) .

Nous allons nous quitter, si vous le voulez bien jusqu’au début septembre (Fin aout, animation d’un Séminaire MBA sur “Innovation et Projet “ à Deauville : il y a des endroits moins plaisants! ... ) et des “vacances très studieuses “ consacrées à l’écriture d’au moins un livre plus un déplacement éventuel à l’étranger (oserai-je avouer que –malgré mon âge l... – mes interventions à l’étranger semble me procurer autant voire plus de satisfaction qu’en France où il m’arrive de trouver des cadres sur-formés ( ! ) pour ne pas dire blasés :que ceux qui se sentent visés me pardonnent... ) 

Bonnes vacances à tous, surement pour beaucoup pas mal studieuses.

Amitiés 

Dernière mise à jour : ( 02-07-2012 )
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante > Fin >>

Résultats 8 - 14 sur 36

Menu Principal
Accueil
Actualité
Enseignement
Expertise internat.
Prospective
Publications / Etudes
Ouvrages
Recherche
Revues
CV
- - Pratique - -
Contacts
Chercher sur le site
Liens
Favoris
Ajouter site aux favoris
Ajouter page aux favoris
Page par défaut
Imprimer la page
Inscription
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
En ligne
Il y a actuellement 12 invités en ligne
Articles associés
Copyright 2005-2010 Luc Boyer tous droits réservés
Réalisé avec Mambo, logiciel libre, distribué sous la licence GNU/GPL